Facebook Instagram Twitter

2025

Décryptage

Alimentation et grossesse

Comme on peut le voir dans l’épisode, l’alimentation des femmes enceintes questionne. Nous avons intercepté une conversation SMS entre Ana et Louise, son amie sage femme. Ana lui pose toutes ses questions sur cette période de vie charnière.

Des aliments à bannir?

Pas besoin de bouleverser son alimentation mais il faut éviter certains aliments comme les fromages au lait cru surtout à pâtes molles comme le camembert, le brie (…), les viandes crues ou poissons crus, certains produits de charcuterie, notamment rillettes,

pâtés, foie gras, produits en gelée. La bactérie Listeria se retrouve souvent dans ces aliments, sans gravité d’ordinaire, elle peut avoir des conséquences importantes sur le bébé.

Autres aliments à limiter : le soja et ses aliments dérivés comme le tofu, boisson ou dessert au soja … Ils contiennent des phyto-estrogènes qui pouraient des effets indésirables pendant la grossesse par prudence il est recommandé d’éviter d’en consommer.

Des aliments à privilégier?

Une alimentation variée et équilibrée apporte tout ce qu’il faut ! Ne pas hésiter à consommer des aliments riches en vitamine B9 (foates) comme les épinards, la mâche, les pois chiche (…). Cette vitamine a un rôle très important dans le développement du système nerveux du bébé.

La consommation de produits laitiers et de poissons (saumon, sardines), qui sont sources de calcium et de vitamine D, sont importants pour votre santé et la constitution du squelette du bébé.

Végétarisme et grossesse

Un régime végétarien peut être poursuivi pendant la grossesse dans le mesure où il est équilibré et varié. Pas problème du coté des apports en vitamine B12 et calcium si des œufs ou des produits laitiers sont consommés. Certaines femmes peuvent avoir des risques de carences, les médecins peuvent alors prescrire des compléments alimentaires.  

Le fer est un potentiel micronutriment à surveiller chez femmes enceintes et végétariennes. Elles ont des stocks en fer plus bas que les femmes omnivores. Le fer des produits végétaux est moins disponible et moins bien assimilé par le corps.

Une astuce pour améliorer l’absorption du fer des végétaux, manger des agrumes la vitamine C contenue dedans améliore son absorption.

Quels laits faut-il donner aux bébés ?

Pour les enfants de moins d’un an, seuls l’allaitement, les préparations pour nourrissons (laits 1er âge, de 0 à 6 mois) et les préparations de suite (laits 2ème âge, de 6 à 12 mois) permettent de couvrir les besoins de l’enfant, associés à la diversification alimentaire débutée entre 4 et 6 mois. Les « laits » (ou jus) végétaux (ex :d’amande, de châtaigne) ou les laits de brebis, ânesse, jument (…) ne conviennent pas du tout aux bébés. Une telle alimentation peut avoir des conséquences sévères sur leur santé.

Le lait de vache peut être introduit à partir de 3 ans et en tout cas pas avant 1 an.

Pour ce qui est des besoins de la femmes pendant l’allaitement, comme durant la grossesse les aliments riches en calcium (fromage comme le comté, le cantal) sont à privilégier.

 

Sources et pour aller plus loin

 

Expert consulté pour cet article : Dominique Turck, Chef de service de Pédiatrie Gastroentérologie à l’Hôpital Jeanne de Flandre (Lille),

Partager l’article sur vos réseaux


Rédigé par: