Facebook Instagram Twitter

2035

Décryptage

Le gaspillage alimentaire : où en est-on?

En partenariat avec

Too Good To Go
Too Good To Go

 

Gaspillage alimentaire : constat et évolution

A eux seuls, les chiffres suffisent à saisir l’ampleur du phénomène. Chaque année dans le monde, c’est près d’un tiers des aliments destinés à la consommation humaine qui sont perdus ou jetés. En France, cela représente près de 150 kg d’aliments jetés par personne et par an.

Le gaspillage alimentaire, c’est toute cette nourriture destinée à la consommation humaine qui est perdue, jetée ou dégradée sans avoir pu être consommée. Aucune étape de la chaine alimentaire n’est épargnée : production, transformation, distribution et consommation, toutes sont susceptibles de générer du gaspillage. Les causes peuvent être très diverses : conditions météorologiques extrêmes, mauvaise gestion des stocks, erreur d’emballage, aliments mal conservés…

Tout ce gaspillage soulève plusieurs problèmes. Il est tout d’abord à l’origine de nombreuses pollutions environnementales et consomme des ressources naturelles déjà sous forte pression à l’échelle de la planète. Enfin, le gaspillage alimentaire représente également un coût non négligeable pour le porte-monnaie des producteurs, des entreprises et des foyers.

Réduire le gaspillage alimentaire relève donc d’un enjeu environnemental, éthique et économique.

Pour tenter d’endiguer le phénomène, de plus en plus initiatives anti-gaspi fleurissent sur le territoire. Qu’elles soient privées, caritatives, nationales ou encore locales, toutes tentent d’agir à leur échelle pour sauver un maximum de denrées.

Nous en avons sélectionné certaines sur cette carte et nous sommes allés à la rencontre de deux start-ups.

 

Lumière sur des initiatives

Too Good To Go

Too Good To Go est une application qui permet à chacun de s’engager contre le gaspillage alimentaire à son échelle. Too Good To Go met en relation commerçants de bouche et citoyens pour qu’ils viennent récupérer leurs invendus à la fermeture. Nous avons rencontré l’équipe derrière cette appli.

Comment le projet TooGoodTo Go est né? 

Too Good To Go est né d’un constat : aujourd’hui, 1/3 de la nourriture que l’on produit dans le monde n’est pas consommée. On voulait créer un outil qui puisse permettre à chacun de s’engager contre le gaspillage alimentaire à son échelle. L’idée est née dans la tête de Lucie Basch, la fondatrice, qui passait devant une boulangerie un soir et qui a pu racheter de nombreux produits qui allaient être jetés à un tout petit prix à la boulangère. Et si, chaque soir, quelqu’un pouvait passer récupérer ces invendus juste avant qu’ils ne soient jetés? Elle décide donc de créer une plateforme qui met en relation les commerçants et des riverains qui rachèteraient ces produits à prix réduits. Too Good To Go est aujourd’hui présent dans tout l’hexagone !

En quoi Too Good To Go permet de lutter contre le gaspillage alimentaire?

Too Good To Go met en relation des commerçants de bouche qui sont souvent contraints de jeter leurs produits frais en fin de journée avec les citoyens qui peuvent venir les récupérer à la fermeture. C’est un concept gagnant-gagnant qui permet aux commerçants de ne plus jeter et aux citoyens de se faire plaisir tout en réduisant le gaspillage.  En deux ans, 1.3 million de repas ont été sauvés de la poubelle grâce à cette communauté engagée ! Ce sont 9 000 personnes qui se déplacent tous les jours pour sauver des repas de la poubelle ! Too Good To Go c’est l’engagement à portée de smartphone qui permet d’éviter la poubelle à 4 tonnes de nourriture au quotidien grâce à l’engagement conjoint des commerçants et des citoyens. La preuve qu’avec les bons outils, chacun peut devenir un acteur du changement. 

A votre avis, en 2050 on parlera encore de gaspillage alimentaire? 

On espère que non, avec toutes les alternatives et les solutions qui existent aujourd’hui pour réduire le gaspillage alimentaire tout au long de la chaine de production, il ne manque plus que la volonté pour faire du gaspillage alimentaire un mauvais souvenir. Mais le changement est long, c’est donc à chacun d’entre nous de faire notre part pour créer le monde dans lequel on veut vivre demain!

N Bread Process

Grâce à une nouvelle technologie agroalimentaire, NBread créé du pain à partir de n’importe quel aliment et, entre autres, des légumineuses. Cette start-up transforme ainsi des restes de plats préparés ou des fruits et légumes déclassés en un produit texturé, facile à manger, sous une forme se rapprochant d’un pain de mie alvéolé.

Carte des initiatives

Découvrez ici d’autres initiatives luttant contre le gaspillage près de chez vous !

Voir en plein écran

Pour aller plus loin :

Cet article vous a intéressé ? Vous voulez en savoir plus ? Voici le lien de quelques articles qui pourraient vous plaire !  

Partager l’article sur vos réseaux


Rédigé par: